Capp Karangé : le Nouveau permis de conduire biométrique

813

Un nouveau pas de franchi. Le Sénégal entre de plain-pied dans la digitalisation de ses titres de transports. L’opération a démarré ce matin au CICES et devra à terme, permettre de mettre à la disposition des conducteurs de véhicules automobiles 1 100 000 permis de conduire numérisés.

«Cappkarange» lancé par l’Etat du Sénégal, intègre de nouvelles donnes dans le permis de conduire. Ainsi, cet outil pourra être un élément de secours sanitaire. Le groupe sanguin du titulaire y figurera désormais comme information, en plus d’autres applications qui faciliteront par exemple le paiement des amendes. C’est dire qu’après le passeport et la Carte nationale d’identité,  la puce biométrique que comporte le permis de conduire, le Sénégal fait un nouveau pas important dans la digitalisation de ses documents officiels.

Ce  projet de modernisation et de numérisation des titres de transports va aussi induire la production et la  pose de plaques d’immatriculation, des véhicules à moteur. Il repose sur un système fiable et infalsifiable. «Un faux permis de conduire est un vrai permis de tuer et la lutte contre la fraude est essentielle pour améliorer la sécurité routière » déclare le directeur des Transports routiers, M. Cheikh Oumar Gueye.

Avec ce nouveau projet, il sera question de produire sur l’ensemble du territoire national, près de  1 100 000 permis de conduire.

Outre le CICES, d’autres sites seront ouverts à Dakar (Lat Dior, Gare  des beaux maraichère, Hann). Dans les régions l’implantation des centres d’enregistrement sera décalée, pour des raisons techniques.

  Par w/f et  A/k

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom