Home » Afrique » Bambilor : Les femmes réaffirment leur volonté de développer leur localité par une meilleure politique
Bambilor Les femmes réaffirment leur volonté de développer leur localité par une meilleure politique

Bambilor : Les femmes réaffirment leur volonté de développer leur localité par une meilleure politique

La journée internationale de la Femme a été célébrée par la communauté internationale ce 8 Mars 2017. Mais à Bambilor, c’était l’effervescence totale des femmes de la commune qui se sont mobilisées autour de leur maire. A souligner que Ndiagne Diop avait à ses côtés, ses 3 adjoints que sont Landing Mbengue, El Hadji Amadou Samb et Aminata Ndoye. Côté mobilisation, les responsables politiques de la commune ont rivalisé d’ardeur. En atteste l’espace du CEDAF qui était devenu très exigu pour accueillir et contenir les vagues de femmes. Assane Bèye, Pape Sow, Cheikh Wade et Alioune Mbaye ont drainé tout ce que les villages de Mbèye, Bambilor, Gorom, Kounoune, Keur Ndiaye Lô et Keur Daouda Sarr comptent comme femmes actrices de développement. Si le thème retenu cette année par la communauté internationale porte sur la parité et l’égalité entre les hommes et les femmes, la gent féminine de Bambilor semble plutôt préoccupée par les élections législatives à venir. A la suite du chef de village  qui a pris la parole pour magnifier l’appui constant et l’accompagnement financier du maire Ndiagne Diop en faveur des femmes de la localité, pratiquement tous les discours des orateurs ont porté sur la nécessité de battre campagne pour son investiture sur la liste départementale de Rufisque. Mais aussi de voter pour la victoire de cette liste afin que leur maire puisse aller représenter dignement sa population à l’Assemblée nationale, et de poursuivre son combat politique pour le développement de leur collectivité locale. En effet, l’édile de la commune de Bambilor a déjà inscrit dans son bilan, des actes de très haute portée en direction des femmes. Particulièrement dans le cadre de leur autonomisation et l’accès au crédit grâce à une Convention que la mairie a signée avec une institution de micro finance qui  les accompagne dans l’exercice de leurs activités génératrices de revenus. Pour sa part, Ndiagne Diop a promis de dégager une enveloppe de 75 millions F Cfa supplémentaires pour mieux soutenir l’activité des femmes. Il n’a pas manqué de lancer un appel à l’unité des responsables du département de Rufisque, et c’est compte tenu des coups bas qu’il essuie, venant de ses adversaires politiques à la veille des législatives.

About Gaye Ousseynou

Facebook login by WP-FB-AutoConnect