Home » Europe » Avec Kopa, « j’ai perdu un frère… »
Raymond-Kopa_w484

Avec Kopa, « j’ai perdu un frère… »

La disparition de Raymond Kopa, première légende du football français, suscite une pluie de réactions et d’hommages. Celui de son coéquipier et ami Just Fontaine est bouleversant.

« Dans l’équipe de France de foot viv’ment qu’y r’viennent. Avec eux ce s’rait parfait. » Comme le dit  la chanson (*), ces Bleus-là s’y entendaient pour faire flotter haut les couleurs de la France. Des pionniers. Just Fontaine sait ce qu’il doit à Raymond Kopa et la détresse de l’ancien attaquant est ce vendredi matin à la hauteur des liens qui l’unissaient à celui sans lequel le meilleur buteur de l’histoire sur une seule édition de Coupe du monde (13) ne serait peut-être jamais passé à la postérité.

Hommage à Raymond Kopa qui est décédé ce matin. Le 1er Ballon d’or était considéré comme un des 3 plus grands joueurs de foot français.

Justo » et Kopa: le duo d’attaque étincelant du Mondial suédois en 1958, où l’équipe de France avait signé ses premiers faits d‘armes en montant sur la troisième marche, tout près du Brésil du jeune Pelé… Alors forcément, Fontaine (83 ans), frappé d’une « tristesse infinie« , accuse le coup: « J’ai perdu un frère. Je ne trouve rien d’autre à dire. Ma tristesse est évidemment immense. Je me souviens de cette campagne 1958 au Mondial suédois. Nous avions partagé la même chambre pendant trois semaines. Très vite, on avait appris à se connaître et à s’apprécier. J’avais vite compris comment me placer sur le terrain. Lui, il me donnait les bons ballons, et moi, je marquais. Avec lui et Roger Piantoni, nous formions une super triplette. Là, je me sens orphelin. »

 

Hidalgo: « Le plus grand peut-être »

Avec la disparition de Kopa, c’est tout un pan de l’histoire du football français qui resurgit. Une époque en noir et blanc, qui a posé les jalons des grandes performances que l’on connaît et ouvert la voie aux Platini, Papin et bien sûr Zidane. Les hommages qui affluent depuis l’annonce de la triste nouvelle sont unanimes. A commencer donc par ses contemporains.

L’ancien sélectionneur Michel Hidalgo, qui vingt ans après l’épopée de 1958, emmènera la génération « Platoche », mesure mieux que quiconque au micro de RTL l’héritage de ce géant qu’il côtoya en équipes de jeunes du Stade de Reims: « C’était un joueur, le plus grand peut-être avec Michel Platini, le plus grand nom dans le football français, mais aussi un homme d’une grande bonté et d’une grande gentillesse, il ne se prenait pas pour quelqu’un au-dessus de tout le monde. » Même reconnaissance dans le message publié par le champion du monde 1998 Bixente Lizarazu: « Raymond Kopa est parti, mais il restera dans notre mémoire, dans notre coeur comme l’un des plus grands footballeurs français de l’histoire. »

Raymond Kopa est parti mais il restera dans notre mémoire, dans notre coeur comme l’un des plus grands footballeurs français de l’histoire.

Lyon, Bordeaux, Lille… Les clubs historiques du championnat de France ne manquent pas de saluer la mémoire du Ballon d’Or. Sans oublier surtout ses anciennes équipes, telles que le Red Star, le SCO d’Angers, le Stade de Reims, où tout a débuté, et bien sûr le Real Madrid. « Nous avons tous vu en Kopa une référence dans les valeurs du sport et de la vie« , a ainsi déclaré Florentino Pérez, président d’un club merengue qui perd là un autre de ses plus glorieux enfants après Puskas et Di Stefano.

Florentino Pérez: « Todos vimos en Kopa un referente de los valores del deporte y de la vida ».http://bit.ly/declaraciones_Florentino_Kopa 

Photo published for Florentino Pérez:

La force de Kopa, c’est aussi le souvenir de ses exploits capable de transcender les générations. Même les plus jeunes sont touchés. Alors qu’une minute de silence sera observée sur tous les terrains de Ligue 1 et de Ligue 2 ce week-end, Lucas Deaux, Chris Mavinga ou encore Julian Palmiéri, qui ont tous l’âge d’être les petits-fils, voire même les arrières petits-fils de Kopa, se signalent. Et Palmieri sait trouver les mots les plus touchants: « Une pensée au premier grand footballeur Raymond Kopa. Certains clubs vont se l’arracher là-haut pour leur match…«     

Une pensée au premier grand footballeur Raymond kopa certains clubs vont se l arracher la haut pour leur Match…

Le SDR en deuil avec la disparition de son Président d’honneur et légende Raymond Kopa. Plus que le SDR, le football perd une grande étoile

Une légende est partie. Le Red Star présente ses condoléances à la famille et aux proches de Raymond Kopa, en photo avec le maillot du Red


Le SCO, qui avait eu la chance de voir Raymond Kopa évoluer sous sa tunique, présente ses condoléances à sa famille et à ses proches…

Immense tristesse à l’annonce du décès de Raymond Kopa. Un ami d’une fidélité absolue. Que de beaux souvenirs. Pensées pour Christiane.

Hommage à Raymond Kopa, premier ballon d’or français, un grand footballeur et un amoureux du beau jeu

Une légende nous quitte. Nous rendrons hommage ce week-end à Raymond Kopa en @Ligue1 et @DominosLigue2

Raymond , un grand monsieur du foot français, est décédé…

Toutes nos pensées à sa famille et ses proches

Adieu à Raymond Kopa, du football français et européen, Ballon d’Or 1958, qui nous a quittés.

—————————————-(*) V’là le soleil qui s’lève (Michel Jonasz)

About Gaye Ousseynou

Facebook login by WP-FB-AutoConnect