Home » Author Archives: media7 (page 358)

Author Archives: media7

FIFA: 308 millions d’euros de bénéfice sur 4 ans

FIFA: 308 millions d'euros de bénéfice sur 4 ans
La FIFA a indiqué ce vendredi qu’elle avait enregistré un bénéfice de 338 millions de dollars (environ 308 millions d’euros) sur la période 2011-2014 pour un chiffre d’affaires de 5,7 milliards de dollars (environ 5,1 milliards d’euros).
«Le cycle 2011-2014 s’est achevé sur un succès non seulement sportif avec le Mondial au Brésil mais aussi financier, ce qui a permis de faire passer les réserves de la Fifa à 1,5 milliard de dollars (1,3 millions d’euros)», a expliqué Issa Hayatou, le vice-président de la FIFA.

Election Président BAD – L’argentier Amadou BA, la super star des coulisses

Les tractations en coulisses pour le candidat devant succéder au Rwandais, Donald Kaberuka ont tourné à plein pot sous l’entremise de M. Amadou Bâ, ministre sénégalais A de l’Economie, des Finances et du Plan, selon Ismael Aidara, envoyé spécial à Abidjan du journal Les Afriques.

La rude compétition en vue de départager les poids lourds après trois jours de duels en haut lieu s’est jouée dans l’ombre. La super star du raout d’ Abidjan est bien le ministre sénégalais des Finances, Amadou BA. Poker gagnant..

La diplomatie sénégalaise en bandoulière. Les nuits ont été palpitantes et longues. Ce jeudi, jour du verdict, on découvre le vrai héros des conciliabules. Derrière cette performance du candidat nigérian, Adesina qui a remporté la palme après l’éclipse de l’égérie du Cap- Vert, Duarté Cristina, la main du ministre sénégalais, Amadou BA.

L’homme n’a pas dormi, recevant du matin jusque tard dans la nuit. Dakar voulait que la palme soit en terre CEDEAO, nous a révélé une source bien informée. Dans son appartement privé de l’hôtel Sofitel, les délégations des candidats défilaient au pas de charge.

Il avait un calendrier hyper chargé. Presque, il ne fermait l’œil. Mercredi nuit, c’est lui qui a initié en urgence la réunion des ministres des finances de la zone pour arrondir les angles et arrimer les assauts. Le président Macky Sall lui a passé la consigne mardi après midi, nous a révélé une source du palais. Adesina gagne après un duel épique.

Zappé par Aliou Cissé; Dame Ndoye annonce sa retraite internationale

Entre Dame Ndoye et l’équipe nationale c’est une histoire terminée. L’attaquant international Sénégalais a décidé de mettre un terme à son aventure avec les Lions. L’international sénégalais a pris la décision de prendre sa retraite internationale.

Zappé par Aliou Cissé; Dame Ndoye annonce sa retraite internationale

Selon Stades, Dame, âgé aujourd’hui de 29 ans aurait annoncé sa décision au sélectionneur Aliou Cissé. Reste à connaitre les véritables raisons de cette décision qui intervient quelques jours après la publication de la liste des 23 joueurs convoqués pour le match Sénégal – Burundi, comptant pour les éliminatoires de la CAN 2017, liste dans laquelle ne figurait pas Dame Ndoye.

Avec 26 apparitions sous les couleurs nationales, Dame Ndoye a trouvé à 8 reprise le chemin des filets

justice : Première visite de Viviane Wade à son fils Karim depuis le verdict

A en croire nos confrères  de Dakaractu, la première dame Viviane Wade qui avait quitté le Sénégal à la veille du prononcé de la peine de son fils Karim Wade, a foulé de nouveau, le sol de notre pays après le départ de ses trois petites filles qui étaient venues rendre visite à leur père. Elle a rendu visite à son fils Karim Wade condamné à 6 ans de prison à Rebeuss ce matin. Ce qui constitue sa première visite officielle après le prononcé du verdict…

Sa Thiès-Lac Rose dimanche à Demba Diop : En quête d’un avenir radieux !

Lac Rose et Sa Thiès, ce sera ce dimanche à Demba Diop. Organisé par Pape Abdou Fall, cette confrontation sera âprement disputée entre ces deux jeunes lutteurs en quête d’un avenir plus radieux dans l’arène.  Vaincu  par Garga Mbossé lors de sa dernière sortie, Lac Rose voudra battre Sa Thiès pour se tirer d’affaire. Ce qui ne sera pas facile si l’on sait que Sa Thiès sera animé des mêmes dispositions de sortir vainqueur de ce duel pour confirmer tout le bien que l’on pense de lui. Surtout après sa dernière victoire remportée face à Jordan de Tay Singher.

Par Ousseynou GAYE

Fatick : 73 millions pour construire un centre de formation polyvalent (maire)

La commune de Fatick dispose d’un financement de 73 millions de francs CFA destiné à la construction d’un centre de formation polyvalent pour accompagner les artisans et former les jeunes de la localité, a annoncé son maire Matar Ba.

‘’La commune de Fatick a acquis un financement de plus de 73 millions pour un centre de formation polyvalent, dont les travaux vont bientôt démarrer au niveau de la nouvelle mairie et ça permettrait d’accompagner les artisans et de former les jeunes’’, a-t-il dit.

Matar Ba s’exprimait jeudi au cours de la cérémonie officielle de lancement de la 5ème édition de la foire régionale de Fatick, qui se tient jusqu’au 3 juin prochain.

‘’J’aimerais voir les artisans de ma commune [Fatick] gagner ces marchés-là, parce que ce sont des hommes qui se battent. Pour ce faire, il faut être persévérant et il faut viser la perfection pour pouvoir concurrencer les autres artisans des autres régions’’, a-t-il affirmé.

De même, ‘’il faut toujours se donner les moyens de ses combats à travers la formation des artisans ‘’, a-t-il ajouté.

‘’Fatick est une région à vocation agricole, et à ce sujet, l’artisanat est un secteur qui contribue au développement des autres secteurs de la vie économique et sociale’’, a de son côté déclaré le directeur de l’artisanat, Moctar Diakhité.

Selon lui, cette foire ‘’participe à la mise en valeur des potentialités régionales dans le domaine de l’artisanat ».

 »Il apparait clairement aujourd’hui que le Plan Sénégal émergent (PSE) est plus mis en exergue par les pouvoirs publics pour d’abord participer à la formation des jeunes mais aussi assurer la promotion des produits et services de l’artisanat’’, a-t-il souligné.

‘’55 stands sont ouverts à cette édition pour montrer le potentiel du Sénégal à travers les 120 corps de métiers venus des 14 régions mais aussi la participation du Mali », a pour sa part ajouté Mamadou Bop, président de la Chambre de métiers de Fatick.

D’après lui,  »tout ce qu’on allait chercher ailleurs se trouve au niveau de la foire’’.

‘’Le budget de cette édition tourne autour de 7 à 8 millions. Cette année, le FONGIP est venu pour accompagner les femmes artisanes pour un financement de 49 millions’’, a-t-il révélé.

aps

Sénégal-justice: Un communiqué du procureur sur l’affaire Aïda Ndiongue

Le Tribunal de grande instance de Dakar a prononcé jeudi la relaxe en faveur de l’ancienne sénatrice Aïda Ndiongue et de ses coprévenus poursuivis pour escroquerie, détournement de deniers publics portant sur 20 milliards de francs CFA. A la suite de cette décision, le procureur de la République a sorti le communiqué ci-dessous.

A la suite de la décision de la 3ème Chambre Correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Dakar relaxant tous les prévenus, le ministère public a décidé d’interjeter appel pour les motifs ci-après :

– C’est à la suite de la découverte de quatre chèques d’un montant global de 20.688.638.967 F CFA, émis par le Projet de Construction de Logements Sociaux et de Lutte contre les Inondations et les Bidonvilles (PCLSLIB) communément appelé Plan Jaxaay et le Projet pour l’Achèvement du Programme de Construction et de Réhabilitation des Edifices de l’Etat (PARCREE) à l’ordre des entreprises de Madame Astou NDIONGUE dite Aïda qu’une enquête a été prescrite par le Procureur de la République.

Les résultats de l’enquête ont révélé clairement que les dits paiements ont été effectués en exécution de marchés d’équipement en matériels de trente cinq (35) maisons de l’outil, de fourniture de bacs à ordures, de cinq mille (5000) tentes et de cinq cent motopompes haut débit (500 M3/H).

Les investigations ont abouti aux conclusions suivantes :

– Concernant l’équipement des maisons de l’outil : les destinataires de ce marché (les intendants du lycée Maurice Delafosse) ont unanimement et invariablement déclaré tout au long de la procédure et même devant la barre du tribunal n’avoir jamais reçu ledit matériel.

– Concernant les marchés relatifs aux tentes, il résulte des déclarations constantes du Directeur de la Protection Civile que seules mille neuf cent quarante sept( 1947) tentes sur les cinq mille (5000) ont été livrées. En outre, les enquêteurs ont constaté un reliquat de 41 tentes en dépôt.

– Concernant le marché relatif à la fourniture de cinq cent (500) motopompes de 500 M3/H, il résulte aussi de la procédure et notamment de la correspondance n° 2125 du 22 juillet 2011 du Colonel Ouanza OUATTARA, Commandant du Groupement National des Sapeurs Pompiers que seules cent (100) motopompes d’un faible débit (100 M3/H) ont été livrées. A ce propos, le sieur Abdou Aziz DIOP lui-même a reconnu ce fait et déclaré avoir attiré l’attention de son ministère de tutelle sur cette différence.

2°) – l’enquête a en outre démontré de manière indubitable que lors de la réception du matériel aucun décompte n’a été fait tel que cela découle des déclarations du comptable matière Hubert Davy Thiour. Ce dernier a d’ailleurs précisé l’absence de comptabilité matière retraçant les entrées et sorties dudit matériel.

Par ailleurs, il est constant que la dame Astou NDIONGUE dite Aïda, a fait usage de manœuvres frauduleuses en créant des sociétés écran parce qu’interdite d’exercer des activités commerciales du fait de son statut de fonctionnaire pour soumissionner à des marché publics. En outre, il résulte de la procédure qu’aucun procès-verbal de réception n’a été signé lors de la livraison, seuls des bons de livraison ont été signés. Cela est même confirmé par les membres de la commission de réception. Donc il est manifeste que les procès verbaux produits sont faux.

Devant de telles certitudes et évidences, une décision de relaxe, nous semble manifestement illégale et même troublante.

Fait au Parquet, le 28 mai 2015
le Procureur de la République

Scandaleux: 93% du financement de l’Union Africaine (UA) provient de l’occident

Il n’y a qu’une seule voie. Cette voie, c’est de dire la vérité à cette génération, leur faire comprendre que les visions des pères fondateurs de l’Afrique moderne ne sont pas encore atteintes : celles d’avoir un continent indépendant au plan économique, capable de gérer ses affaires politiques avec compétence et de voir ses filles et fils vivre dans l’harmonie et dans l’unité, un continent où tout le monde respectera les droits et libertés d’autrui. L’expérience démontre que dans nos territoires africains, l’opposition que certains éléments créent au nom de la démocratie, n’est pas souvent inspirée par le souci du bien général ; la recherche de la gloriole et des intérêts personnels en est le principal, sinon l’unique mobile. L’existence d’une opposition intelligente, dynamique et constructive est indispensable afin d’équilibrer la vie politique et administrative du gouvernement au pouvoir.

l’UA (l’Union Africaine) compte 9 organes, parmi lesquels l’ECOSOCC. Triste est alors de savoir que cette institution, dont les objectifs sont entre autres, défendre la souveraineté, l’intégrité territoriale et l’indépendance de ses Etats membres, et accélérer l’intégration politique et socio-économique du continent, est financée à 93 % par les états étrangers. Et les 7 % restants par les Etats membres, seulement, «certains membres ne cotisent pas, et on est entrain de voir dans quelle mesure adopter des sanctions…»

Pourtant l’autonomie reste l’un des enjeux majeur de l’UA. Une équation qui reste difficile à résoudre, car il est autant plus rude de contraindre les membres à s’acquitter de leur contribution. D’ailleurs Alain Blaise Batonguè, secrétaire exécutif du Gicam et par ailleurs représentant de l’Ecosocc au Cameroun le précise. «L’Union Africaine n’a pas une force supranationale et coercitive pour pouvoir les sanctionner directement. Pour le moment nous faisons davantage des recommandations et avec le temps, on verra s’il faut aller jusqu’à la suspension de ces Etats».

Parce que l’UA tire la plus grande source de ses revenus, des états étrangers, son indépendance est également problématique. Il est cependant impossible, pour les chefs d’Etats de prendre des décisions en toute liberté. Une règle qui s’applique également aux organisations non gouvernementales dont les financements proviennent pour la plupart de l’occident. Et c’est pour apporter une solution que l’UA propose que les organisations non gouvernementales et de la société civile soient désormais financées par les Etats Africains. Une proposition qui est soutenu par l’ancien président Nigérian, Olusegun Obasanjo qui recommande de ce fait, la taxe sur le billet d’avion. Celle-ci sera de l’ordre de 1300 à 1950 Fcfa sur les destinations vers l’Afrique et à l’intérieur du continent.

Quel était le plan des héros de l’indépendance africaine pour l’Afrique d’aujourd’hui ?

Patrice Lumumba

En effet, l’unité africaine tant souhaitée aujourd’hui par tous ceux qui se soucient de l’avenir de ce continent, « ne sera possible et ne pourra se réaliser que si les hommes politiques et les dirigeants de nos pays respectifs font preuve d’un esprit de solidarité, de concorde et de collaboration fraternelle dans la poursuite du bien commun de nos populations. Les aspirations des peuples colonisés et assujettis sont les mêmes ; leur sort est également le même. Les buts des mouvements sont les mêmes. Ces buts, c’est la libération totale de l’Afrique du joug colonialiste.

Il continue : « Puisque nos objectifs sont les mêmes, nous atteindrons facilement et plus rapidement ceux-ci dans l’union plutôt que dans la division.»

Ces divisions, sur lesquelles se sont toujours appuyées les puissances coloniales pour mieux asseoir leur domination, ont largement contribué – et elles contribuent encore – au suicide de l’Afrique.

Apparemment, l’Afrique n’a pas pu encore atteindre ces objectifs. Mais j’ai de l’espoir pour l’Afrique.

Joseph Ki-Zerbo écrit : « Quand avec Kwame Nkrumah, Amilcar Cabral et les autres, nous nous battions pour l’indépendance africaine, on nous répliquait : « Vous ne pouvez même pas produire une aiguille, comment voulez-vous être indépendants ? » Mais justement pourquoi nos pays ne pouvaient-ils pas produire une aiguille ? Parce que, pendant cent ans de colonisation, on nous avait affecté à ce rôle précis : ne pas produire même une aiguille, mais des matières premières, c’est-à-dire dépouiller tout un continent. »

La France empêche la RCA d’enquêter sur les militaires Français qui auraient violé les centrafricaines

Il y a quelques jours, la présidente de transition de la république Centrafricaine Catherine Samba-Panza s’est rendue en France à l’Elysée pour rencontrer le président Français François Hollande, dans le but de lui exprimer son indignation face a l’attitudes des autorités judiciaires françaises.

602508-french-soldiers-stand-guard-during-a-patrol-to-check-on-the-safety-of-french-nationals-in-bangui

D’après la radio française RFI, les autorités judiciaires françaises auraient décidé de mettre a l’écart les autorités judiciaires centrafricaines dans le cadre des enquêtes sur le présumé viol de jeunes filles centrafricaines.

On se serait attendu que les autorités françaises et centrafricaines travaillent la main dans la main en toute objectivité pour que la lumière soit faite sur cette affaire.

Mais à partir du moment ou les autorités centrafricaines sont tenues a l’écart et elles n’ont pas le droit de mener une enquête conjointement a celle des autorités françaises, on pourrait bien s’interroger sur la crédibilité de ces enquêtes des autorités judiciaires françaises.

Les autorités françaises en décidant d’enquêter toutes seules sur les présumés viols des militaires français sur les centrafricaines seront-elles honnêtes de dire la vérité sur la conclusion de leur enquête ?

En excluant les autorités centrafricaines dans les enquêtes, la France ne cherche-t-elle pas a passer subtilement une éponge dans cette affaire d’une profonde gravite ?

Qu’en pensez-vous ?

L’ambassadeur des USA au Sénégal séduit par Coumba Gawlo

En visite chez l’ambassadeur des USA au Sénégal, Coumba Gawlo félicitée par Son Excellence JAMES P.ZUMWALT ambassadeur des Etats Unis d’Amérique au Sénégal et en Guinée Bissau pour son travail et ses actions à l’endroit de la population. Voici son message publié dans sa page facebook.

« Ce fut un honneur de rencontrer Coumba Gawlo Seck, hier. Bien que je sois habitué à rencontrer de hauts cadres de l’administration, ce n’est pas souvent que j’ai l’opportunité de rencontrer de telles grandes stars de la culture sénégalaise comme Mme Seck. Mais, ce qui m’a vraiment impressionné est sa passion à aider les femmes et les jeunes filles sénégalaises en tant qu’Ambassadrice de bonne volonté des Nations Unies pour la femme au Sénégal. Je lui rends hommage pour avoir fait un travail extraordinaire dans la sensibilisation sur l’importance de l’éducation, de la santé et des opportunités pour les jeunes femmes. Bravo! « 

Facebook login by WP-FB-AutoConnect