Alioune Sarr, Pdt Cng : « Nous mènerons notre mission, sans états d’âme »

20

MÉDIA 7: Quitter la tête du Comité national de lutte (CNG) n’est pas encore à l’ordre du jour pour Alioune Sarr. Invité de la Tribune de l’ANPS, il a réitéré sa volonté de poursuivre sa mission.

Alioune Sarr était ce samedi l’invité de l’ANPS, à travers sa plateforme. Le patron de la lutte sénégalaise est revenu sur plusieurs questions, dont sa longévité à la tête du Comité national des gestion de la lutte (CNG). « Est-ce qu’il existe sur terre une activité qui n’est pas agitée ?

Quelque soit de là station où l’ont se trouve, la vie est dynamique. Tout moment appelle des nouveautés, de nouvelles façons de voir. Et cela pose souvent un problème dans sa globalité. Et un combat, il faut avoir le courage de l’accepter, de le mener, selon sa propre stratégie ou selon la stratégie du groupe », a-t-il fait savoir.

A la tête du Cng depuis 26 ans, Dr Sarr trouve encore de la force pour poursuivre le travail. « Est-ce que la longévité use ? Je dirais oui et non. Elle use par ce que tout simplement nous avons souvent affaire à des groupes qui n’ont d’objectif que de résoudre leurs problèmes personnels.

Il faut tout le temps faire face pour rappeler à tout un chacun que la mission, elle est globale. Que c’est l’intérêt du sport sénégalais, en particulier la lutte. Donc, le développement du Sénégal sous une certaine forme qui est en jeu. Et non pas les querelles personnelles.

Ça peut user, ça peut ne pas user, si on a l’intime conviction que ce que nous faisons, nous le faisons avec conscience, nous le faisons avec sans avoir peur de faire mal, car vous savez que quand vous devez tracer une voie, forcément, vous aurez à déplacer, à recentrer, à recadrer.

Et tout cela ne peut pas plaire à tout instant à tout un chacun », a fait savoir Dr Sarr.

Depuis plusieurs mois, des acteurs réclament son départ, estimant que le moment est venu pour revoir le secteur. Mais face aux critiques, Alioune Sarr n’a comme interlocuteur que l’Etat du Sénégal dont-il affirme servir.

« Il faut avoir le courage de sa vision, le courage de son opinion, surtout avoir en tête que cette mission nous vient du sommet de l’Etat. Nous sommes des Sénégalais, patriotes. Et tant que nous pensons que nous pouvons la mener, nous la mènerons sans états d’âme », a ajouté le président du CNG.

Propos recueillis par Papa Ibrahima NDIONGUE

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom