Accidents mortels dans les carrières de Diack Les cadres de l’APR de Ngoudiane interpellent le gouvernement condamnent cette forfaiture

15

Suite aux décès tragiques liés aux accidents de travail des jeunes à l’instar de Saliou Tine, Lamine Faye, les cadres de l’Apr disent compatir avec les populations. Ces accidents qu’ils qualifient de forfaiture et qui prend de l’ampleur leur poussent à interpeller le gouvernement et les chefs d’entreprise à être plus regardant sur les conditions d’exploitation du basalte de Diack.

Les leaders de l’Apr dans cette zone en l’occurrence Ngoudiane estiment que même si certaines entreprises, à travers la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise(Rse) commencent à appuyer la localité dans les secteurs de l’éducation, de la santé, de l’hydraulique, ce n’est pas une raison pour accepter la situation tragique des travailleurs des carrières, similaire à un esclavage moderne qui ne dit pas son nom.

Ainsi, ils ont appelé les jeunes à prendre conscience des méfaits de l’exploitation des carrières, afin de freiner ce phénomène qu’ils assimilent à un navire en perdition sans gouvernail.

Cette manifestation a été aussi l’occasion pour ces populations de signaler que le basalte dont la découverte promettait des lendemains meilleurs pour les habitants est devenu une catastrophe qui brise le rêve légitime des familles et d’une population qui n’a que l’agriculture et l’élevage comme moyen de subsistance.

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom