Malaise au journal « L’Observateur » : Birane Ndour apaise les tensions

46
Les chefs de dek du quotidien l’Observateur et leurs adjoints ont déposé leur démission avant-hier, en raison de malentendus. A cet effet, le Directeur général du Groupe Futurs médias est allé à la rencontre de son personnel, afin delever les incompréhensions. Et à l’issue des discussions, le climat été apaisé et les démissionnaires sont revenus à de meilleurs sentiments. Voici ci-dessous le communiué du Groupe de You. Communiqué du Groupe Futurs Médias Le directeur général du Groupe futurs médias (GFM), M. Birane Ndour, a rencontré le personnel du quotidien L’Observateur ce jeudi 7 mars 2019 au sujet de la décision prise par certains responsables de la rédaction du journal de restituer au directeur de publication les responsabilités dont ils étaient investis. M. Birane Ndour qui, dès le début, a géré la situation avec sérénité et responsabilité, était accompagné du directeur de l’Information et de la directrice des Ressources humaines de GFM. A l’issue de discussions franches et ouvertes avec le directeur de Publication, le Rédacteur en chef, le Rédacteur en chef adjoint, les chefs de desk, les chefs de desk adjoints, les journalistes-reporters, les photographes et les techniciens, tous les malentendus et incompréhensions à l’origine de cette situation ont été levés. En conséquence, les chefs de desk et chefs de desk adjoints démissionnaires sont revenus à de meilleurs sentiments qui avaient pour seul but d’attirer l’attention de la direction générale du groupe sur la situation administrative de certains de leurs collaborateurs et sur la nécessité de renforcer l’organisation de la rédaction. Ils ont réaffirmé leur engagement à consolider le leadership du quotidien L’Observateur sur le paysage médiatique et dans la sous-région. M. Birane Ndour a salué l’esprit de famille et le sens de la responsabilité qui ont prévalu lors de la rencontre. Il a exhorté le personnel de L’Observateur à cultiver les valeurs de solidarité et d’excellence. Pour le reste, la direction générale du Groupe GFM a décidé de gérer cette affaire en interne et en famille.
LA DIRECTION GÉNÉRALE

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom